La podologie de l'enfant, ou podo-pédiatrie, est une spécialité bien différente de la podologie pour adulte.
En effet, le pied de l'enfant n'est pas une version miniaturisée du pied de l'adulte.
Différents facteurs doivent être pris en compte et en priorité la croissance de l'enfant.
Au fur et à mesure, le pied de l'enfant se forme de manière à acquérir la marche. Le chaussage est d'autant plus important pour éviter le risque de déformation inhérent au port de chaussures inadaptées.
​​​​​​​

Quelles sont les signes qui vous amèneront à consulter ?

L’enfant peut aussi présenter des pathologies spécifiques en raison de pratiques sportives intensives. Ce sont les Ostéochondroses de croissance. Les plus courantes :Sever, Köhler-Mouchet, Freiberg, Rennander, Iselin Osgood-Schlatter, Siddin- Larsen, Legg-Calvés-Perthés, Scheuermann.
​​​​​​​
Une ostéochondrose correspond à un trouble de croissance de l’os dû à une nécrose aseptique par défaut de vascularisation. Les ostéochondroses peuvent se manifester selon une topographie différente mais bien identifiée en fonction de l’âge et de l’activité sportive. Elles sont souvent le fait de tractions musculaires importantes sur les insertions osseuses. 

Maladie de Sever : 

Appelée également épiphysite du calcanéum. La douleur se développe chez un patient (généralement âgé de 9 à 14 ans) avec un passé d’activité sportive en particulier qui porte des chaussures sans élévation du talon (tels que des chaussures de piste ou des crampons de football); elle se situe sur les côtés du talon et est aggravée par la position debout sur la pointe des pieds ou la course. La symptomatologie correspond à une douleur d’appui, localisée au talon et mise en évidence lors de la palpation bi-digitale du calcanéus notamment sur son pourtour. Cette pathologie s’apparente à la tendinite d’Achille de l’adulte. La différence est que chez l’enfant l’os est plus vulnérable que les tissus mous, c’est donc lui qui souffre en premier en raison de la traction du tendon d’Achille.
​​​​​​​

Köhler-Mouchet :

La maladie de Köhler touche habituellement les enfants de 3 à 5 ans (plus souvent les garçons) et est unilatérale. Le pied devient enflé et douloureux; Ostéochondrose touchant le naviculaire, la douleur est maximale au niveau de l'arche interne. Le port de charges et la marche augmentent la douleur et la marche est perturbée.

Maladie de Freiberg :

Cause fréquente de métatarsalgie. La maladie de Freiberg est causée par des microtraumatismes de la métaphyse et de la plaque de croissance. La nécrose aplatit la tête du métatarse. La 2e tête métatarsienne est la plus souvent touchée. La maladie de Freiberg est considérée plus fréquente chez la femme pubère et en cas de 1er métatarsien court ou de 2e métatarsien long. La douleur est principalement ressentie dans l’avant-pied en charge à la tête du 2e métatarsien, en particulier lors des impulsions ou du port de chaussures à talons hauts

Osgood Schlatter :

Les douleurs sont localisées en regard la tubérosité tibiale antérieure (partie supérieure du tibia) avec irradiations vers la rotule et concernent les enfants (plutôt les garçons) à partir de 11 ans. La cause de la maladie d'Osgood-Schlatter semble être le traumatisme par tractions excessives du tendon rotulien à son insertion épiphysaire immature, entraînant des fractures de type micro-arrachement. L’accroupissement ainsi que la descente ou montée des escaliers peuvent se révéler douloureux.​​​​​​​

Sinding-Larsen-Johannson :

Tendinite sous-rotulienne qui est une hypersollicitation du tendon rotulien à son insertion à la pointe inférieure de la rotule. Symptomatologie identique à celle de l’Osgood Schlatter mais localisée à la pointe de la rotule. Les deux pathologies sont parfois associées lors d’une traction importante du quadriceps. Cette atteinte concerne typiquement des jeunes de 10 à 13 ans. La douleur est exagérée par l'extension du genou contre résistance (p. ex., à la montée des escaliers, lors du saut et de flexions forcées).

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et recueillir des statistiques sur les utilisateurs. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez cet usage de cookies